Une église en mission

Une église en mission

1P 2.9-10

Introduction

Relevons trois changements actuels de la mission :

  1. C’est la fin du paradigme de la mission du Nord vers le Sud. La mission est de partout à partout.
  2.  Le christianisme n’est plus prédominant dans une société devenue de plus en plus multiculturelle et multireligieuse.
  3. Un changement intervient sur la compréhension du rôle de l’Église dans la mission. C’est ce changement que nous  abordons au travers de (1P 2.9-14). Il nous dit que la mission n’est pas une activité de l’église, elle fait partie de la nature de l’église, de sa raison d’être.

Citons trois raisons.

1. L’Église est impliquée dans la mission initiée par Dieu (1P 2.9b).

La lumière à proclamer par l’Église est la lumière apportée par Jésus-Christ v.9b. Il est la lumière des nations promise dans l’AT et rattachée au Serviteur de l’Eternel (voir Jn 1.4-5 et Jn 8.12). Jésus-Christ apporte la lumière : à ceux qui sont dans les ténèbres : Détresse (Es 5.30, 9.1) ; Deuil (Es 61.3) ; Interrogation (Jb 5.14) ; Ignorance (Jb 12.24-25 ; Mt 4.16), à ceux qui sont dans les ténèbres : baignés dans une vie opposée à Dieu, sous l’emprise des puissances sataniques, (Es 9.1 ; Es 42.7), dans l’idolâtrie, par vénération d’une statue mais aussi du succès, du travail, du sport, de la consommation, du corps,
etc. Il s’agit d’une initiative de Dieu pour sauver l’humanité. L’Église est impliquée en tant que témoin de la Lumière du Christ. C’est le Saint-Esprit qui équipe, mobilise et dirige l’Église pour que la Lumière du Christ soit annoncée dans toutes les nations, (Ap 5.9-10). Pour cela, l’Église doit apprendre à dépendre de Dieu et non d’une stratégie même si la stratégie a son utilité. Dieu implique aussi l’Église de Villard. Pour y entrer l’église doit : « Trouver ce que Dieu est en train de faire et le rejoindre ». Cela peut conduire à un lâcher prise, à un pas vers l’inconnu. On discerne une démarche : « Nous venons vers vous » apporter la lumière.

2. L’Église est constituée par des personnes avec des histoires fascinantes à raconter (1P 2.9a-10)

Les termes sur l’identité du peuple dans (Ex 19.5-6) sont repris et appliqués par Pierre à l’Église (1P 2.9). Ce n’est pas Israël qui va vers les nations pour les convertir à Dieu, mais son rôle est de vivre en tant que peuple élu pour que les nations soient attirées par le Dieu d’Israël. Il en va de même pour l’église. Les privilèges en Christ (1P 2.9a, 10) : élus en Christ, nous sommes choisis par Dieu. Il nous donne une nouvelle identité en Christ, qui implique que nous soyons vecteurs de bénédiction pour les nations.

Communauté de rois-prêtres en Christ

Nous pouvons lui offrir des sacrifices spirituels : des louanges, des œuvres  bonnes, notre consécration à Dieu, notre intercession pour les nations, annoncer aux nations les messages de Dieu.

Nation sainte en Christ

Un peuple multiculturel en Christ, pas meilleur ni supérieur aux autres, avec un style de vie différent qui manifeste une relation intime avec Jésus-Christ qui a toute autorité dans nos vies, une vie de repentance et sous le pardon de Dieu, une vie qui manifeste Sa lumière. Dieu fait de nous des gens avec une histoire fascinante à partager. L’Église est appelée à manifester une qualité de présence dans son environnement pour que les gens se tournent vers Jésus-Christ.

3. L’Église est une communauté de témoins auprès des nations (1P 2.9b)

Ayons une sensibilité pour les cultures environnantes de la même façon que les missionnaires qui vont à l’étranger doivent connaître la culture dans laquelle ils vont travailler. Sinon nous risquons :

De répondre à des questions que personne ne se pose, de mettre des pansements là où il n’y a aucune blessure, de proposer des biens que personne ne réclame, en d’autres mots, de manquer totalement d’à-propos et de pertinence… J. STott

Proclamons les œuvres merveilleuses de Jésus-Christ pour éviter que la bonne nouvelle ne soit une mauvaise nouvelle pour ceux qui l’entendent. « Que votre local ne soit pas un bocal ». Ne pas s’enfermer dans la culture mais se laisser transformer par l’Évangile et proclamer l’Évangile et se tourner vers l’extérieur au près ou au loin.

Questions

  • Que veut dire pour moi « que ma communauté doit apporter la lumière du Christ aux nations » ?
  • Comment ma communauté pourrait-elle être une lumière qui attire les gens ?
  • Pour que ma communauté soit une lumière qui attire, quelle pourrait être ma place ?
  • Quelle est ma façon de m’intéresser à la culture des gens auprès desquels je témoigne de Jésus ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.