Prendre la vague

Prendre la vague

Introduction au livre des Actes

Nous commençons une série sur le livre des Actes qui s’intitule : « Actes de Dieu, Actes des hommes, une mission qui grandit ».

Ac 1.1 et 8 nous dit que les disciples sont appelés à continuer de faire ce que Jésus faisait, une fois qu’ils seraient recouverts par l’Esprit. C’est un mouvement dont l’énergie vient de Dieu et qui se propage au travers du substrat humain de l’Eglise. Cette vague est arrivée jusqu’à nous et continuera de se propager jusqu’à ce que tout soit accompli.

La Pentecôte, c’est l’irruption du Royaume de Dieu sur Terre. Il part de Jérusalem et va jusqu’aux extrémités de la terre. C’est comme une pierre qui tombe dans l’eau et qui provoque des cercles concentriques qui se propagent. Ou, mieux encore, comme la découverte des ondes gravitationnelles. Il y a 1,3 milliard d’années 2 trous noirs ont fusionné. L’équivalent de la masse du soleil a alors été propagé en énergie dans l’univers sous forme d’ondes gravitationnelles. C’est un événement cosmique qui a modifié l’espace-temps. C’est un phénomène d’une énergie monumentale mais indétectable sans instruments très sensibles. De même, la Pentecôte est un événement cosmique, c’est la présence de Dieu qui entre dans le monde, les prémices de l’union du Ciel et de la Terre ; c’est une onde puissante qui se propage et qui a transformé des vies, des cultures, etc. Mais cette vague peut passer complètement inaperçue. C’est par l’Esprit que nous pouvons voir cette vague, et la prendre.

Pour comprendre ce qui a été initié au temps des Actes il nous faut remonter dans le temps :

La présence de Dieu sur terre avait disparu lors de la chute, elle revient lors de l’exode dans le tabernacle puis, elle résidera dans le temple de Salomon vers 950 av. JC.  Elle se retirera vers 586 av. JC (destruction du temple par les Babyloniens). Le temple sera reconstruit et fini en 516 av. JC. La présence de Dieu n’y est jamais mentionnée. Il est agrandi par Hérode et sera détruit par Titus en 70 ap. JC.

C’est dans cette atmosphère déprimante et angoissante que la nouvelle onde de choc est apparue dans l’histoire. La présence de Dieu revient par Jésus puis dans l’Eglise qui est le nouveau tabernacle de Dieu. Les gens se convertissent par milliers et bientôt la vague se propagera dans tout l’Empire Romain. Bientôt on comptera 15 % de la population de l’Empire Romain comme chrétiens.

C’est l’Esprit de Dieu qui fait avancer la vague de 2 façons :

  1. Il transforme des vies et des communautés qui peuvent témoigner de Celui qui est au milieu d’eux. Il équipe les croyants de dons pour que l’Evangile puisse être proclamé et attesté par des signes et des miracles. L’Esprit Saint guide l’avancée de cette vague.
  2. La deuxième force que Dieu utilise, c’est la persécution. Dieu va utiliser la confrontation d’Etienne avec le temple d’Hérode pour faire sortir l’Eglise de Jérusalem, de même avec Paul qui en appellera à César et se retrouvera à Rome. Cela va mener à des siècles de persécution mais Dieu va utiliser l’Empire Romain comme pouponnière de l’Eglise.

Ces 2 actions ont nécessité une collaboration active de la part de l’Eglise. Pour prendre cette vague, il ne faut pas se laisser ballotter à l’arrière des vagues, c’est-à-dire ne pas se laisser transformer et ne pas participer au mouvement. Il ne faut pas surfer sur la vague, c’est-à-dire profiter des sensations sans s’impliquer. Dans ces 2 cas, il n’y a pas de confrontation avec le monde.

Pour prendre la vague il faut vouloir s’impliquer dans la mission de Dieu, avoir le courage et l’audace de se lancer, il faut avoir tous ses sens en éveil, être au bon moment, au bon endroit et s’élancer. Ainsi en est-il de l’Esprit. Nous devons être attentifs à Sa présence. Il nous guide vers des personnes ; nous indique des décisions à prendre ; confronte notre péché ; nous donne des paroles de connaissance et d’encouragement ; nous donne l’amour de Dieu pour le monde. Prendre la vague, c’est aussi chercher à avoir les désirs de l’Esprit, Ses projets ; chercher à être en phase, danser avec Lui ; etc.

Questions

  • Quelle est mon expérience de la puissance du Saint-Esprit ?
  • Peut-être ai-je essayé de prendre la vague et j’ai bu la tasse. Quelle en a été mon expérience et ses conséquences ?
  • Que veut dire pour moi « avoir tous ses sens en éveil ; être en phase avec l’Esprit ; danser avec l’Esprit » ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.