Oser avec l’Eternel, l’appel de Moïse

Oser avec l’Eternel, l’appel de Moïse

Contexte d’Exode 1 et 2

Suite à une famine, les Israélites vivent en Egypte. Un nouveau pharaon, qui ne connaissait pas Joseph, est sur le trône. Il prend peur car les Israélites deviennent nombreux. Il en fait un peuple d‘esclaves. Ceux-ci crient leurs souffrances à Dieu. Moïse, élevé au palais de Pharaon tue un Egyptien et, de peur, il  s’enfuit au pays de Madian. Il devient berger et  se marie avec la fille de Jéthro, sacrificateur de Madian.

Exode 3 et 4

Si Dieu appelle Moïse deux fois, Il en avait fait de même avec Adam, Saül, Samuel, etc. C’est Lui qui fait le premier pas. En appelant Moïse par son nom, il montre qu’il connaît Moïse. Moïse se montre disponible et dit : « Me voici ». Dieu se présente comme le Dieu de son père, d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Moïse avait une certaine connaissance de Dieu puisqu’il cache son visage. Dieu a entendu le cri de son peuple, il est un Dieu qui entend, qui vit, qui bouge et qui veut envoyer un sauveur. Il a choisi Moïse.

Moïse conscient de ses faiblesses doute de ses capacités à servir Dieu discute avec Lui comme Jonas et d’autres l’ont aussi fait. Si Dieu a choisi Moïse plutôt que Aaron, c’est qu’il connaissait les faiblesses de Moïse. Il lui demande une chose qu’il n’avait jamais faite : libérer un peuple d’esclaves. Combien de fois n’ai-je pas osé réaliser une chose car c’était la première fois que j’allais la faire et j’avais peur ?

Les faiblesses de Moïse

Qu’est-ce qu’ils penseront de moi ?

C’est la peur (idole) du regard des autres qui m’empêche d’agir. A cause du regard des autres, je n’ai osé prendre dans mes bras une personne souffrante pour lui donner un peu d’affection.

Je ne suis pas à la hauteur

Lorsque je vois ces serviteurs de Dieu, libres, disponibles, aimants, etc., je me dis que je ne suis pas à la hauteur. Et pourtant, Abraham a menti ; David a commis l’adultère et a tué ; Ananias a eu peur d’aller imposer les mains à Saul ; la petite esclave qui parle à sa maîtresse, la femme de Naaman, d’un prophète qui peut guérir de la lèpre ; etc. Ils n’étaient pas parfaits et Dieu a fait de grandes choses avec eux.

Pour être encouragés, nous devons connaître qui nous envoie. Pour cela, il faut passer du temps à méditer, Lui faire confiance. C’est de le connaître qui nous permettra de nous dépasser. Il nous promet Sa présence, nous donne l’espérance de son retour. Si nous devons lutter pour lui faire confiance, c’est que nous ne le connaissons pas. Paul était fier de ses faiblesses car c’est alors qu’il était fort (2Co 12.9-10).

Histoire

Une servante devait régulièrement aller chercher de l’eau au puits. Pour cela elle mettait un bâton sur ses épaules  et à chaque extrémité un pot en terre. L’un des pots était fêlé et perdait une partie de l’eau.

Au bout de deux ans, n’y tenant plus, le pot fêlé dit qu’il en avait assez d’être peu productif. La servante lui proposa de retourner jusqu’au puits et lui montra les fleurs qui avaient poussé le long d’un côté du chemin.

Au retour, comme d’habitude, il ne restait que la moitié de l’eau dans le pot. C’est alors que la servante lui dit qu’elle savait depuis longtemps qu’il perdait de l’eau, mais qu’elle avait semé des graines le long du chemin, de son côté, et que l’eau qu’il perdait servait à arroser les fleurs qui pouvaient ensuite fleurir la table du maître.

Questions :

  • Quelles sont mes faiblesses ou quels sont mes arguments pour ne pas oser me dépasser au service de Dieu ?
  • Quel remède y apporter ?
  • Quelles sont mes expériences dans ce domaine ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.