Le glaive de l’Esprit (Ephésiens 6.17)

Le glaive de l’Esprit (Ephésiens 6.17)

Le contexte

(Ep 6.10-18)

Rappel des verbes clés liés à l’armure :

  • fortifiez-vous ;
  • revêtez-vous ;
  • saisissez ;
  • tenez ferme ;
  • prenez toujours ;
  • recevez ;
  • priez ;
  • intercédez ;
  • demandez ;
  • résistez aux ruses et flèches du diable.

Prenez l’épée de l’Esprit

(Ep 6.17)

c’est-à-dire la Parole de Dieu

Nous trouvons le mot « épée » dans (Jn 18.10,11) ; (Lc 22) : l’arrestation de Jésus ; (Rm 8.35) ; (Hé 11.37), (Hé 4.12) « Car la Parole de Dieu est vivante, efficace, plus tranchante que toute épée … elle juge … ».

Cette épée, parole de Dieu est :

  • la vérité, parfaite, loi de liberté (Jc 1) ;
  • loi royale (Jc 2).
  • Elle doit être accueillie avec douceur (Jc 1).
  • Elle est vivante et permanente (1P 1) ;
  • elle n’est pas au-dessus de nos forces et est tout près de nous (Dt 30).
  • Elle est à méditer et à mettre en pratique (Jos 1.8) ; (1Ch 22).
  • Elle doit demeurer en nous (Jn 15).

L’Esprit est nécessaire pour la comprendre (Lu 24.44-45). Le (Ps 19) nous donne les raisons de prendre cette Parole :

  • elle est parfaite ;
  • rend la force de vivre ;
  • digne de confiance ;
  • rend sage.

Le plus long psaume de la bible exalte la Parole de Dieu. C’est le (Ps 119), il est fait de 22 strophes, une par lettre de l’alphabet hébreu, chacune de 8 vers commençant tous par la lettre attribuée à la strophe (strophe 1 : a ; strophe 2 : b ; etc.).

Il nous dit par exemple :

  • Je médite …
  • Je m’attache …
  • Je cours …
  • Je me réjouis …
  • Je fais mes délices …
  • Je l’aime …
  • Je n’oublie point …
  • Je garde ….
  • Je suis avide …
  • Conduis-moi …
  • Enseigne-moi …
  • Affermis mes pas …

L’exemple parfait de Jésus

Jésus connaissait l’Ecriture (Jn 7.15) ; C’est par elle qu’il répond au tentateur (Lu 4.1-13) ; Il enseigne, interpelle et corrige en s’appuyant sur elle ; Il l’accomplit et l’applique.

Conclusion sur l’épée

Prenez l’épée de l’Esprit, c’est-à-dire la Parole de Dieu. Soyez les réalisateurs de la Parole, et pas seulement des auditeurs. Prenez toute l’Ecriture car elle est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser et apprendre à mener une vie conforme à la volonté de Dieu.

Tout ce que nous trouvons dans l’Écriture a été écrit dans le passé pour nous instruire, afin que, grâce à la patience et au réconfort qu’elle nous apporte, nous possédions l’espérance Rm 15.4

Dans le monde actuel, prendre, saisir l’épée de l’Esprit, est un vrai défi pour nous aujourd’hui.

Conclusion

(Ep 6.10-18)

Paul s’adresse à une église. Donc à tous les chrétiens. Même si l’essentiel de la panoplie est plus une panoplie de défense, de protection, nous sommes appelés à manier avec sagesse l’épée de l’Esprit, la Parole de Dieu. Quel privilège de posséder un tel livre, parfaitement inspiré et utile pour tous les jours, tous les combats. D’autres populations n’ont pas encore cette parole dans leur langue, d’autres viennent de la recevoir alors que nous, nous avons toutes sortes de versions.

Notons bien que Paul mentionne à deux reprises dans ce passage le diable. Il y a les ruses du diable, il y a aussi ses flèches enflammées (ses guets-apens, littéralement). Mais nous sommes bien équipés pour résister, tenir fermes et continuer la route.

Ne sous-estimons pas le verset 18, l’importance de la prière, qui pourrait être le « clou », le « sommet » de ce passage. Même Paul a besoin de la prière de l’Eglise (Ep 6.19).

Questions :

  • Pour moi, que représente la bible ?
  • Quelle est ma façon, mon expérience de saisir la bible comme une épée ?
  • Si je devais écrire un psaume sur la bible, quel en serait le contenu ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.