L’église, outil de la mission de Dieu

L’église, outil de la mission de Dieu

Actes 15.36 ; Actes 16

Les Actes se focalisent principalement sur le travail pionnier des apôtres qui répandent l’évangile toujours plus loin dans l’empire romain. Ils nous parlent aussi de la mission de l’Eglise locale. Si l’on compare la descente de l’Esprit-Saint à la Pentecôte et l’implantation d’une église par un apôtre à l’impact d’une pierre lancée dans l’eau, l’œuvre de l’église serait représentée par les vagues que cette pierre crée et qui se propagent par cercles concentriques. Dans notre passage par exemple, Paul fait la première convertie en Europe, Lydie. Il lance la pierre dans l’eau, (Ac 16.14). Tout de suite, Lydie entraîne sa maisonnée ainsi que d’autres personnes dans le mouvement, (Ac 16.40).  Ce qui caractérise cette propagation, c’est une vie florissante, (Ac 6.1 ; Ac 7 ; Ac 9.31). La multiplication, c’est ce à quoi sont appelés les hommes dans l’alliance faite avec Adam, avec Abraham ainsi que dans la nouvelle alliance.

L’église, un outil imparfait avec des conflits comme expression de la dimension spirituelle du combat, (Ac 16.36-39) ; (Ac 6.1) ; (Ac 5.1-11) ; (Ac 15). Ces textes nous montrent que dans l’église il y a des conflits entre des personnes et le leadership, entre une partie de la communauté et une autre partie de la communauté et entre des individus. Chaque situation est traitée de manière différente par les apôtres et la communauté. Alors que la mission grandit et porte du fruit, l’opposition spirituelle de l’ennemi s’intensifie et l’ennemi utilise pour cela la persécution et les luttes intestines.

Multiplication : Ecouter Christ, (Ac 16.6-10). Paul et ses compagnons ne se contentent pas de principes. Ils écoutent où et comment se mettre à l’œuvre. Dans le reste des Actes, nous voyons que les communautés aussi écoutent Dieu par sa Parole enseignée et par la parole du Saint-Esprit.

Multiplication : Vivre Christ. Etre apôtre peut paraître facile puisqu’ils ont reçu ce don. Mais, souffrir physiquement et aller en prison c’est violent. Et, louer le Seigneur dans ces conditions, c’est un choix, que l’on soit apôtre ou pas. Face aux difficultés personnelles ou communautaires, il y a deux choix possibles, la louange ou les murmures, (Ac 16.25).

Multiplication : Rayonner Christ. Le rayonnement est basé sur les socles de l’écoute et de la vie de Christ. On ne peut imaginer que Paul, à Philippes, ne sorte pas évangéliser ou qu’il dise au gardien de prison en recherche de salut qu’il n’a qu’à aller son chemin. Ou imaginez que la maison de Lydie vive la foi de manière fervente mais, sans jamais la partager. Si le gardien de prison s’est converti, c’est qu’il a entendu parler de la servante délivrée d’un esprit de divination, qu’il a entendu les louanges de Paul et de Silas et qu’il a vu leur attitude lorsque les portes de la prison se sont ouvertes. Ecouter et vivre Christ, si nous le faisons, nous crée des occasions pour proclamer la Parole de Dieu. Nous avons de nombreuses manières de rayonner individuellement et en communauté par exemple : l’évangélisation de rue, les cours Alpha, les conférences science et foi, le groupe de sport, le groupe des aînés, Dreamteam, etc. Ce qui est important c’est que nous cherchions ensemble à atteindre l’objectif de nous multiplier en faisant des disciples parce qu’ensemble nous écoutons, vivons et rayonnons Christ.

Questions :

  • Que signifie pour moi : écouter Christ ; vivre Christ ; rayonner Christ ? Quelle expérience en ai-je ?
  • Comment puis-je grandir en « écoutant, vivant, rayonnant Christ » ?
  • Comment le(s) groupe(s) dans lesquels je suis actif pourraient-ils progresser en « écoutant, vivant, rayonnant Christ » ? Comment pourrais-je les y aider ?

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.