Cinq étapes de la vie chrétienne

Cinq étapes de la vie chrétienne

(1R 19.1-8 ; 2 Co 12.1-6)

Contrairement au judo (où le progrès se marque par des ceintures différentes), la vie chrétienne peut être envisagée comme une spirale en 5 étapes (voir le dossier Vivre n° 32 Les Crises de la foi).

1) La rencontre

C’est le début de la vie chrétienne, avec la conversion et toutes ses découvertes.

2) L’apprentissage

C’est un temps où l’on veut grandir dans la foi, se former.

3) Le service

C’est le temps où l’on entre dans un service pour Dieu, avec du succès comme le prophète Elie. Il prophétise la sécheresse (1R 17), fait des miracles étonnants, rencontre la veuve de Sarepta, sort triomphant de sa confrontation aux faux prophètes. Tout va bien. Notre service aussi connaît des temps où il se passe de grandes choses. Le risque, c’est de trouver son identité dans ce service. On inverse progressivement les choses : c’est Dieu qui bénit, mais c’est aussi un peu grâce à moi… puis c’est de plus en plus grâce à moi qui fais si bien les choses. Mais une difficulté peut venir tout bousculer. Pour Elie, c’est Jézabel qui veut le tuer.

4) La crise

Elie, ce roc à qui tout réussit, s’effondre et entre en dépression. Il demande même la mort. Il quitte le lieu de sa victoire et traverse Israël jusqu’à l’Horeb, là où Dieu a parlé à Moïse. Il retourne aux sources. Dieu ne le juge pas. Comme une mère, Il s’occupe de lui. Elie dit tout ce qu’il a fait pour Dieu. Il parle aussi de sa solitude. Dieu l’écoute et lui donne à manger. Puis il lui pose cette question : « Que fais-tu là ? » C’est une forme de thérapie.

Nous pouvons passer par une expérience semblable après nous être beaucoup investi dans un engagement, une œuvre chrétienne. Nous trouver sans rien, après avoir placé notre identité dans notre activité, et nous dire : je ne suis plus rien.

5) La fécondité

Elie entre dans une dynamique de fécondité. Il va oindre deux rois et un successeur, Elisée. Il quitte ses illusions, prend la place d’un disciple au service de son Dieu.

Il est intéressant de revoir notre parcours selon ce schéma, car il indique dans quelle phase nous nous trouvons. Si nous nous formons, il faudra entrer dans une dynamique de service. Dans le service, il faudra faire attention de ne pas y placer le cœur de notre identité. Si nous sommes en crise, laissons-nous accompagner par Dieu. Nous entrerons dans une période de fécondité en donnant à d’autres ce que nous avons reçu.

Questions :

  • Par quelles étapes ai-je déjà passé et comment les ai-je vécues ?
  • Comment ai-je vécu les crises ? Que m’ont-elles apporté ?
  • Qu’est-ce qui fait mon identité : le travail, l’église, la réussite, etc. ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.