Le cantique de Marie

Le cantique de Marie

(Lc 1.26-38)

Nous pouvons passer le temps de l’Avent dans les lumières des décorations, dans la consommation mais, sans Jésus, Marie et Joseph, nous passerions à côté de l’essentiel. Si Marie a trop de place  dans certaines  traditions chrétiennes, elle a beaucoup à nous apporter.

Le récit sur Marie (Lc 1.26-38) est sobre, son origine n’est pas même mentionnée. Ce qu’elle va vivre est une grâce , une faveur de la part de Dieu et non le résultat de ses qualités. Pourtant elle n’en manque pas. C’est une femme de réflexion, elle pose de bonnes questions. De nos jours  elle serait, sans doute, une scientifique.  C’est une femme de foi et d’obéissance, « qu’il me soit fait comme tu l’as dit » (Lc 1.38) ; ce qui lui arrive n’est pas plus facile à vivre à son époque qu’à la nôtre. Elle va  vérifier ce qu’elle a reçu auprès d’Elisabeth. Elle est encouragée  car, avec d’autres mots, Elisabeth lui dit la même chose que l’ange.

Alors, spontanément, elle loue le Seigneur, c’est le Magnificat (Lu 1.46-56). Elle s’inspire du cantique d’Anne (1 Sa 2.1-10) : c’est une femme qui connaît l’histoire d’Israël,  pieuse et qui sait dire merci. Elle a cette perception que les orgueilleux, les  tyrans, les affamés (de tous ordres), etc.  ne sont pas la volonté de Dieu (Lc 1.51-53). Elle dit même que ces choses sont finies, c’est un bouleversement des valeurs. Celui-ci trouve son origine dans le bras puissant de l’Eternel (Lc 1.51) qui, en Jésus le tout-impuissant, a étendu ses bras pour engloutir le mal (1Jn 3.8). Marie croit et donne sa vie. Elle est la première à recevoir Jésus. Elle est un modèle d’engagement pour Dieu afin que se répande la justice dans le monde.

Aujourd’hui, des femmes œuvrent au Liban et ailleurs dans le monde, auprès des pauvres et des malmenés de la vie. A l’exemple de Marie, elles se sont engagées pour servir Dieu dans la foi et la confiance.

Questions

  • Dans le concret de ma vie, en quoi Marie est-elle un exemple pour moi ?
  • Comme Marie, ai-je eu des expériences un peu folles qui ont fait avancer le royaume de Dieu ?
  • De quoi aurais-je besoin pour développer le caractère de Marie en moi ?
  • Dans le fond de mon cœur, y aurait-il un projet, un rêve, qui permettrait au royaume de Dieu de grandir ? Si oui, quel  est-il ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.