Comment décider selon la volonté de Dieu ?

Comment décider selon la volonté de Dieu ?

Dieu n’a-t-il qu’une volonté pour les détails de notre vie ? Souvent nous cherchons Sa volonté pour les grandes décisions alors que tous les jours nous en prenons des quantités. Est-ce nous qui
décidons ou est-ce Lui et devons-nous attendre Sa décision ? Ceci détermine le type de Dieu que nous adorons le dimanche : un Dieu sévère en Ses exigences ou un Dieu riche en bonté. En fait, nous obéissons toujours à une volonté. Nous sommes influencés par une multitude de facteurs :
les médias, les croyances, l’éducation, la publicité, les films, nos envies, nos circonstances, nos besoins élémentaires, la bible, la logique, les conseils, etc. Avec Dieu, nous sommes libres de nos choix. Les commandements sont comme des fanions indiquant à un voilier les dangers à éviter.

1. Il y a une volonté divine pour nos vies

Le modèle, c’est Jésus à Gethsémané, (Mt 26.39) ; (Mc 14.36). Il s’agit d’un combat spirituel : Sauver sa vie en ne sauvant pas le prochain, (Mt 26.39), Jésus aurait alors été un philosophe comme tant d’autres ou, chercher la volonté de Dieu pour que l’amour de Dieu confronte, restaure et oriente des vies. Si tu sais où tu vas, certaines options sont à écarter afin de pouvoir aimer le prochain. La responsabilité morale dépend de nous, la volonté souveraine (date de notre mort, par exemple) dépend de Dieu. L’élément fondamental : c’est de savoir si nous voulons plaire à Dieu, c’est-à-dire définir ce qui à le plus de poids dans notre vie : les biens matériels ou la jubilation de voir la libération des prisonniers du péché, du monde, etc. C’est aussi de savoir sur quoi nous nous appuyons et ce qui est déterminant pour diriger notre vie.
La volonté de Dieu ne se montre que si nous sommes en mouvement et disponibles.
Jésus n’est pas venu pour parler des détails de notre vie, mais pour nous révéler le Père.

2. Une définition de la volonté de Dieu

par ex. Mt 5.48.

a) C’est l’expression, en terme de comportement, du caractère de Dieu.
b) Elle touche chaque aspect et chaque moment de la vie : les buts, les attitudes et les moyens.
c) Elle est pleinement révélée dans la bible et culmine en Jésus (son exemple et son enseignement). Le travail, l’attention aux autres, comme le repos font partie de cette volonté, pour le bien de tous. Ne pas oublier le prochain et la terre dans une société individualiste et de consommation. « Vivre tout simplement pour que tous puissent vivre ! » Gandhi.

3. Quand il n’y a pas d’ordres clairs du Seigneur… c’est notre liberté/responsabilité

Dans le nouveau testament, les croyants décidaient, tout en ayant conscience que l’Esprit les guidait pour vivre la voie du Seigneur. Ils utilisaient « l’intelligence renouvelée… pour discerner quelle est la volonté de Dieu » (Rm 12.1-2). Nous ne sommes pas dispensés d’intelligence pour
discerner selon le Seigneur, (Ep 5.10) ; (2Co 13.5) ; (Ga 6.4) ; (1Th 5.2). Lorsque nous utilisons nos dons dans nos activités professionnelles ou autres, même à 70 ans on peut porter du fruit.

4. Lorsqu’il y a des possibilités multiples

Nous pouvons utiliser la voie de la sagesse et être
attentifs aux points de convergence (circonstances, amis, etc.). Les amis chrétiens peuvent nous aider à discerner car ils sont équipés de divers dons et ils nous connaissent. On peut aussi choisir en fonction de nos dons et aspirations (faire des stages, etc.). Mais nous devons agir sous l’impulsion du Seigneur plus que courir après le bonheur. Il nous faudra parfois sortir de notre zone de confort.

5. Dieu utilise une direction « spéciale »,(révélations surnaturelles).

La DIRECTION  SPECIALE relève de cas uniques dans la Bible, des révélations surnaturelles (voix divines, anges, rêves, miracles, paroles spéciales…). Cela peut arriver, mais ce n’est pas commun. Et même là, le
croyant reste responsable de son choix. Elles sont des exceptions à la règle, se manifestant surtout à des personnes qui n’étaient pas (encore) ouvertes à une action stratégique (évangélisation, action caritative, etc.) que Dieu voulait inspirer, (Ac 9.10-16,10.3-8,10.17), etc. A part ces exceptions, les chrétiens devaient décider, (Ac 15.36,20.16) ; (Rm 1.10-13), etc.
Saint Augustin disait : « Aime, et fais ce que tu veux » . Pour autant qu’il s’agisse de l’amour de
Dieu car :

Quand on aime quelqu’un pour son physique, ce n’est pas de l’amour, mais de l’attirance.
Quand on aime quelqu’un pour son intelligence, ce n’est pas de l’amour, mais de
l’admiration.
Quand on aime quelqu’un pour son argent, ce n’est pas de l’amour, mais du profit.
Quand on aime quelqu’un sans savoir pourquoi, là c’est de l’Amour.

Questions :

  • Quelle est ma façon habituelle de faire des choix ?
  • Comment exprimer avec mes mots la façon de « décider selon la volonté de Dieu » expliquée ci-dessus ?
  • Que dois-je modifier dans ma façon de décider pour être conforme à cet enseignement ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.