Remplis de sa puissance pour être témoins de la résurrection !

Remplis de sa puissance pour être témoins de la résurrection !

Actes 2

1. L’Esprit créateur

Pour saisir l’action de l’Esprit chez le croyant, il nous faut d’abord comprendre comment l’Esprit a participé à la Création du monde. Dans (Ac 2.1-4), nous voyons la relation complexe qu’il y a entre les trois personnes de la Trinité. L’Esprit est intimement lié au Père et au Fils ; il est Dieu.

La puissance

Dans la Bible, l’Esprit Saint (ruach en hébreux, pneuma en grec) est régulièrement associé à la puissance de Dieu.

On peut réaliser cette puissance en regardant l’univers. Lorsque l’espace-temps est apparu, il n’était qu’un point infinitésimal. On estime qu’après une fraction de seconde il avait la taille d’une balle de ping-pong. Celle-ci  contenait toute l’énergie-masse de notre univers qui contient  plus de 200 milliards de galaxies. L’énergie de 100’000 milliards de milliards d’étoiles était contenue dans une balle de ping-pong.

C’est cela la puissance de l’Esprit Saint.

La fertilité

Lors de la Création, l’Esprit ne fait pas seulement apparaître quelque chose à partir de rien, il plane sur le chaos et rend fertile et porteur de vie ce qui a été créé. La végétation, les animaux et l’homme sont créés et ont la capacité de se multiplier.

2. L’Esprit insuffle les prémices de la nouvelle création en nous.

L’Eglise faite Temple

Dans le judaïsme, la Pentecôte est la fête des récoltes. Elle est associée à la descente de Dieu au Sinaï  sept semaines après la Pâque. Dans la nouvelle alliance,  Dieu vient résider à l’intérieur même des croyants.

Le livre de l’Exode nous dit que l’Esprit est venu résider au milieu du peuple dans le Tabernacle et qu’ainsi, tout le peuple d’Israël est un royaume de prêtres. Se basant sur Ex 19, Pierre dira que nous sommes un Royaume de prêtres. Il ira plus loin en disant que nous sommes construits en un Temple habité de cette présence. Dans Ac 2.17-18, Pierre rend cela très clair en mentionnant le prophète Joël. Paul dira que si nous avons l’Esprit, nous appartenons à Christ (Rm 8.9).

Puissance de transformation

La Création a commencé par la matière et s’est terminée par l’homme. La nouvelle Création commence par l’homme et se termine par un renouvellement de toutes choses sur la Terre et dans le Ciel. La même puissance qui a démarré le big bang et qui a ressuscité Jésus est en nous. Elle est active en nous pour commencer un processus de transformation jusqu’à ce que nous recevions notre corps de résurrection (Ac 2.44-47).

Alors que je venais de décider de me lancer dans le pastorat, je me suis senti déprimé. J’ai alors reçu cette parole : « Tu es un enfant ».  J’ai senti une immense liberté, un poids qui partait. Dieu m’aimait comme j’étais à ce moment. C’est Lui qui allait me former.

Dieu nous voit tels que nous sommes et où nous en sommes. Peut-être que cela fait longtemps que vous ne l’avez plus laissé conduire votre vie et transformer votre être intérieur. Peut-être que la peur vous tient, ou le non-pardon, ou le contrôle, etc.

Fertilisation de l’Eglise

L’Esprit n’a pas seulement créé à partir de rien, il a aussi rendu la Création fertile pour qu’elle soit porteuse de vie, de vie qui se multiplie et porte du fruit. Plusieurs prophètes parlent du fait que dans les derniers jours, l’Esprit sera donné au peuple de Dieu. Et ils décrivent ce don de l’Esprit comme une eau qui vient abreuver une terre stérile, qui la fertilise et la rend luxuriante (Es 44.3-4). Entre la résurrection de Jésus et la Pentecôte, il n’y a pas eu de conversions. Le jour de la Pentecôte, il y a 3000 convertis (Ac 2.41).

Quelques raisons d’infertilité : le non-pardon, l’anxiété, la dépression, la colère, le dénigrement de soi-même, une dépendance, la consommation, le carriérisme, un abus commis contre moi, un manque d’affection et de reconnaissance, le rejet, etc.

Porter du fruit pour Dieu ne commence pas par faire plus ou faire mieux.  Si nous voulons porter du fruit, nous devons laisser l’Esprit venir pointer les zones stériles de notre vie, puis le laisser les labourer et les fertiliser. Nous sommes aussi appelés à désirer les dons et à les mettre en pratique.

Questions

  • De quelles façons la puissance de Dieu se manifeste-t-elle ?
  • Quelle est mon expérience de la manifestation de la puissance de l’Esprit de Dieu ?
  • Qu’est-ce qui, en moi, pourrait empêcher cette puissance de se manifester ?

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *