Un miracle !… Dieu agit. Et nous ?

Un miracle !… Dieu agit. Et nous ?

Actes 12.1-17

Comment recevons-nous un miracle ? Ce chapitre répond par le biais d’un récit rocambolesque, à relire absolument. Emprisonné et enchaîné entre deux soldats, Pierre attend son jugement. Il dort… Un ange survient, lui ordonne de le suivre, les chaînes tombent, les portes s’ouvrent… Pierre se retrouve libre et seul dans la rue. Il réalise qu’il a vécu une libération miraculeuse et se dirige vers la maison où son église prie pour lui avec ferveur. Il frappe… on ne lui ouvre pas. Rhodè, la servante qui l’a entendu, court joyeusement prévenir les croyants… qui ne la croient pas. Impossible ! Lorsqu’ils ouvrent enfin, ils sont frappés de stupeur.

Nous avons là trois attitudes distinctes face au miracle.

Pierre agit en interaction avec Dieu

Réveillé brusquement d’un sommeil paisible et confiant (comme Jésus sur le lac en furie), Pierre obéit sans hésiter aux ordres de l’ange qui le fait miraculeusement sortir de prison et le quitte. Pierre « reprend ses esprits », réalise ce qui lui est arrivé par la grâce de Dieu, réfléchit et agit avec sagesse. Le Saint-Esprit l’a bel et bien transformé… Cet épisode nous montre qu’un miracle n’est pas un acte unilatéral de Dieu, à subir passivement. Dieu interagit avec les personnes concernées, dans la mesure de leur foi et de leurs capacités. Il aime collaborer avec nous ! La démarche de Pierre est exemplaire…

L’assemblée (église) prie… et doute

Les chrétiens qui prient pour Pierre sont paradoxalement remplis de crainte. Le miracle arrive, ils n’y croient pas et proposent des explications rationnelles, humaines : Rhodè est « folle », c’est une hallucination… Exactement comme les disciples au matin de la résurrection du Christ ! Leur foi, leur confiance a fondu, le doute les paralyse et les affaiblit. Rhodè doit insister pour les faire bouger. Même la vue de Pierre ne déclenche pas tout de suite leur joie…

Comme cette église, nous avons souvent de la peine à faire pleinement confiance à Dieu ! Pourtant, la Bible montre qu’il nous entend et tient ses promesses. Mais il agit à sa manière et en son temps… A nous de le voir à l’œuvre et d’en accepter le résultat !

La foi humble et joyeuse de Rhodè renverse les montagnes de la raison incrédule

Rhodè n’est qu’une servante, mais elle croit de tout son cœur. Lorsque Pierre frappe à la porte, elle court annoncer la bonne nouvelle. Mal reçue, elle « n’en démord pas » et parvient à faire réagir l’assemblée. Elle ne se demande pas si c’est « possible », mais elle agit et met les autres en marche. Encore une attitude à imiter…

Alors, à quoi « servent » les miracles ?

Dieu ne répond pas toujours à nos demandes de miracle. Notre foi n’est pas en cause. Il agit selon ses projets de salut pour l’humanité, pas pour notre (ré)confort. Jésus lui-même a refusé d’accomplir des miracles « sur commande » quand il savait que ses interlocuteurs y resteraient insensibles, endurcis. La fonction d’un miracle, c’est de révéler à travers Christ la puissance de Dieu et son amour pour les hommes, afin qu’ils reviennent à lui : « Le Royaume s’est approché. » De nos jours, en Europe, on parle peu de miracles. Parce qu’il n’y en a plus, ou parce que nous peinons à les voir ? Ne croyons-nous pas que Dieu agira avec nous, à travers nous, si nous cherchons à collaborer avec lui ? « Je crois, Seigneur, viens au secours de mon incrédulité ! » (Mc 9.24)

Que nous dit Dieu à travers ce chapitre ?

Ayez foi en moi ! Recevez ma paix, je gère toute la situation. Je vous accompagne tous les jours de votre vie. Allez de l’avant pour accomplir la mission dont je vous ai chargés (comme Pierre). Rayonnez de mon amour et annoncez la bonne nouvelle à ceux qui l’attendent désespérément (comme Rhodè). Mettez-vous en marche (comme l’assemblée).

Questions

  • Ai-je vécu un miracle, ou entendu un témoignage sur un miracle actuel ? Comment ai-je réagi ?
  • Est-ce que je crois que Dieu veut interagir avec moi – ou avec notre église – pour réaliser ses plans ?
  • Comment booster notre foi et doper notre volonté pour accomplir la mission que nous avons reçue ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.