Quelle prière persévérante ?

Quelle prière persévérante ?

La prière (9)

Quelle prière persévérante ?

L’exercice physique est utile (pratiquons-le), mais l’attachement à Dieu est plus utile.
1 Tm 4, 8

Ac 1.14 et 2.42 nous montre la persévérance de l’Eglise primitive (prier, être enseignée).

La prière est indispensable

1Th 5.14-22. Nous devons savoir que nous sommes des apprentis pour vivre la vie chrétienne. Pour faire le bien selon l’évangile, la prière est indispensable. Jésus, le maître, a passé une nuit à prier un verset du Notre Père.

Il est facile de persévérer à mal prier

Mt 6.7-8. Nous croyons en Dieu et non en la prière. C’est Dieu qui est source de vie, pas la prière. Faits à l’image de Dieu, nous sommes formatés pour la communion. La prière ne fait pas de nous des petits dieux avec “mes… mes..”, mais nous sommes appelés à mettre le projet de Dieu en premier avec “ton…ton” du Notre Père. Au milieu des Psaumes, nous trouvons déjà un avertissement concernant cette dérive : ils pensaient juste Ps 78.35, mais voulaient manipuler Dieu Ps 78.36-37.

Ne pas prier, c’est se priver de cette communion, se mettre au centre de l’univers, adorer la créature au lieu du créateur.

Raisons de prier dans la durée

Ps 36.10. La spiritualité correspond à ce que nous sommes : des créatures et pas Dieu ; faites à son image, c’est-à-dire pour la communion et la justice. Elle nous permet de nous recentrer sur l’essentiel et de démêler nos mélanges. Nous sommes appelés à persévérer, à combattre pour la justice (par exemple Lc 18.1-6 et à résister.

Raisons d’arrêter de prier

L’inaction apparente de Dieu ; les profiteurs qui réussissent ; la souffrance des innocents ; la bigoterie de certains ; un emploi du temps trop chargé ; une dépendance (médias, jeux, etc.) qui ne laisse plus de temps ; la peur des conséquences (sous une dictature) et le repli sur soi ; l’impression que Dieu ne parle plus (il peut alors se manifester autrement).

Conclusion

La prière est l’attitude normale d’une créature, pour son bonheur et celui des autres. Toute prière n’est pas nécessairement selon Dieu. La prière persévérante est lieu de communion.

Questions

  • Comment est-ce que “j’utilise” la prière pour vivre selon l’évangile ?
  • Comment est-ce que je comprends, pour moi, “manipuler Dieu dans la prière” ?
  • Que m’apporte la prière sur la durée ? Pourquoi est-ce que je continue de prier ?
  • Quelles sont les raisons qui m’ont fait arrêter de prier ?

 

Précédent
No(s) stress
Suivant
Pardonner

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.