Libérés pour vivre sous le poids de dix paroles oppressives ou libérés pour des vies portées par dix promesses divines

Libérés pour vivre sous le poids de dix paroles oppressives ou libérés pour des vies portées par dix promesses divines

Exode 20

Contexte

L’Exode, c’est l’histoire du peuple de Dieu. C’est donc notre histoire dont la mission est de rayonner la présence de Dieu, d’être médiateurs/relayeurs de cette présence. Les 10 commandements se trouvent au cœur de l’alliance que Dieu fait avec son  peuple.

1. Le 1er verset

Il ne décrit pas les paroles d’un maître dur qui cherche à opprimer mais de celui qui a libéré son peuple de pharaon, non pas parce que le peuple pratiquait les 10 commandements mais parce que Dieu l’aimait et qu’Il était fidèle à  l’alliance établie avec Abraham. Si Israël respecte les dix commandements, la liberté dont Dieu lui a fait don  s’exprimera pleinement par sa vie et il rayonnera de Dieu.

2. Les 10 commandements peuvent être divisés en 3 parties

Les trois premiers commandements nous positionnent sous l’autorité de Celui qui seul nous rend libre. Dieu rappelle la relation d’exclusivité qu’il veut avoir avec son peuple. Si Dieu n’a pas entière autorité dans nos vies, quelque chose d’autre viendra immanquablement prendre cette place. Il s’agit des idoles. Elles peuvent paraître une bonne chose, mais en fait, nous leur donnons le pouvoir sur notre vie tel que : de donner un sens à nos vies ; de répondre à nos  aspirations les plus profondes ; de nous procurer la joie. Quelques idoles : la famille, la réussite, la réussite financière, le travail, la réalisation personnelle, l’amour romantique, le sport, une vie active, etc.… Nous leur prêtons aussi le pouvoir de  nous libérer de ce que nous craignons : nos peurs, notre sentiment d’insignifiance, notre solitude, etc.
Ces idoles prennent autorité sur nos vies et nous asservissent. Respecter les trois premiers commandements, c’est un moyen de ne pas se mettre sous une autre autorité que celle de Dieu.

Le quatrième commandement nous permet de garder une position de liberté dans notre relation au
monde.

Dieu est un Dieu du sabbat. Comme Lui, nous pouvons nous arrêter, entrer dans son repos, bénir Dieu pour la semaine écoulée, nous réjouir pour tout ce qui s’est bien passé et déposer ce qui reste à faire. Ce quatrième commandement nous confronte à notre désir de toute-puissance.

Les six derniers commandements nous permettent de nous positionner librement dans notre relation
aux autres.

On pourrait lire ces six commandements de cette manière :
Je suis le Dieu qui honore ceux à qui je donne la vie. Et toi, je t’ai créé à mon image pour cette profonde liberté qui se trouve dans le fait d’honorer, et tout particulièrement d’honorer ceux qui t’ont fait don de la vie.
Je suis le Dieu qui tient toute vie en haute estime. Je t’ai créé à mon image pour cette profonde liberté qui se trouve dans le respect sacré de la vie en chacun. Ne porte jamais atteinte à la vie d’autrui.
Je suis le Dieu de la fidélité. Je t’ai créé pour cette profonde liberté qui se trouve dans la fidélité. Sois l’homme d’une femme. Sois la femme d’un homme.
Je suis le Dieu qui a un profond respect pour l’intégrité d’autrui. Je t’ai créé pour cette profonde liberté qui se trouve dans le fait de respecter la propriété d’autrui. N’y porte pas atteinte.
Je suis le Dieu d’une seule parole. Je t’ai créé pour cette profonde liberté qui se trouve dans une parole franche, vraie et digne de confiance.
Je suis le Dieu qui te fait don de la vie en abondance. Je t’ai créé pour cette profonde liberté qui se trouve dans la satisfaction et la reconnaissance de ce que tu as.
Ces dix paroles sont un repère solide dans un monde en perte de repères.

3. Equipés pour vivre les dix commandements.

Ce qui nous équipe pour respecter les dix commandements c’est une rencontre intime avec Dieu. Elle répond à nos aspirations profondes, nous permet d’abandonner toutes nos idoles et nous permet de donner toute autorité à Dieu dans nos vies. Cette rencontre intime, Dieu l’a rendue possible quand Dieu le Fils est venu à notre rencontre et nous a
donné le Saint-Esprit inscrivant Ses lois en nous (Ez 36. 25-27).

Questions

  • Quelle est ma compréhension des 10 commandements ? En quoi sont-ils utiles aujourd’hui ?
  • Que veut dire pour moi « avoir une rencontre intime avec Dieu » ?
  • Qu’est-ce qui me permet de discerner que mon obéissance aux 10 commandements n’est pas du légalisme ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.