La grâce, cadeau de Dieu

La grâce, cadeau de Dieu

Culte fin KT

Une saynète, interprétée  par des jeunes, présente le salut qui n’est pas le résultat de nos œuvres, de nos souffrances, de notre savoir, de nos biens, de notre religion, mais de la grâce de Dieu en Jésus. Celui qui est sauvé n’est pas le bon, mais celui qui, malgré ses frasques, a demandé pardon et a reçu le pardon donné par grâce. Mais la grâce, c’est plus que le pardon. C’est lorsque le Saint-Esprit nous rejoint et nous transforme. La grâce n’est pas juste pour nous « expédier »  au ciel. Elle commence par le pardon et poursuit en nous transformant. Elle vient de l’amour de Dieu Ps 86.15 ; Ex 34.6 ; Jl 2.13. Elle est efficace, car c’est Jésus qui nous tient et non l’inverse.

Une histoire pour l’illustrer

On raconte que Napoléon avait condamné à mort un de ses grognards. La mère de celui-ci était venue implorer grâce pour son fils. L’empereur aurait répondu que le soldat ne la méritait pas. Et la mère de répondre : « c’est bien pour ça que je vous demande de lui faire grâce ».

Il n’y a pas de salut par les œuvres, mais pas de salut non plus sans œuvres transformées Ep 2.8-10. Christ a ôté notre culpabilité et nous a donné Son pardon et la suite du pardon, c’est d’accomplir les œuvres bonnes qu’Il a préparées pour que nous les pratiquions. Et ces œuvres vont plus loin que nos « bonnes œuvres ».

La grâce est plus vaste que l’on ne le croit habituellement

Il y a la grâce générale qui s’étend à tous les humains et à la création entière. Il y a la grâce spéciale  qui donne le salut, le Saint-Esprit et qui donne la foi aux croyants. Nous recevons le salut, comme nous recevons la vie, sans l’avoir méritée, sans l’avoir demandée, ni désirée, sans avoir rien eu à faire. Dieu ne donne pas le salut à des justes ; il n’en existe pas.

Il y a des personnes qui sont jeunes depuis plus longtemps que les autres. Ce sont les personnes âgées. Qu’est-ce que la grâce pour elles ?

Deux aînés donnent un témoignage

La première nous dit :

La grâce, c’est un cadeau de Dieu qui m’encourage. Je peux lui remettre toute chose. A la mort de mon mari, Dieu m’a dit : « Ne crains pas, c’est Moi ».

Le deuxième dit :

La grâce ne veut pas dire qu’on s’épuise à aimer les autres mais à considérer qu’ils sont aimés de Dieu.

A toutes les générations

« Fortifie-toi dans la grâce qui est en Jésus-Christ, et ce que tu as entendu… (importance de la Parole révélée) confie-le… à des gens capables de l’enseigner à d’autres » 2 Tm 1.2

Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu ! » He 12.15.

Questions

  • Que représente la grâce pour moi ?
  • Comment comprendre qu’elle ait plusieurs volets ?
  • Que signifie pour moi : « fortifie-toi dans la grâce » et, « Que nul ne se prive de la grâce de Dieu » ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.