Les bénédictions de Dieu

Les bénédictions de Dieu

Présence de nos envoyés au Laos,

La famille Probst a été appelée par Dieu à un ministère au Laos. C’est par l’entrée des Israélites dans le désert après l’exode que le prédicateur illustre  ce qu’il a vécu spirituellement durant ces deux dernières années, (Exode 15.22-27).

Après de grandes souffrances en Egypte, les Israélites quittent l’Egypte. Après cette délivrance, ils chantent un chant de louange, (Ex 15). Nous avons ressenti notre départ au Laos un peu comme les Israélites ont, sans doute, ressenti leur sortie d’Egypte. Car, nous aussi avons clairement vu la main de Dieu nous guider jusqu’au Laos. Nous sommes partis pleins d’espoir, pleins de rêves, pleins d’idées de ce que nous pourrions faire pour aider le peuple Lao. Un peu comme l’Israélite qui devait se dire : quand je serai libre, je ferai ceci, cela … Comme nous lorsque nous sommes face à une nouveauté : travail, mariage, amitiés, etc.  Pourtant, alors que la célébration de la sortie d’Egypte est encore toute fraîche, les premières plaintes du peuple se font entendre. Car, après la sortie d’Egypte, c’est le désert. Dans la bible, le désert représente un lieu de désolation, sans vie, sans eau, que Dieu n’a pas béni. Nous avons ressenti le Laos comme un désert : nous ne connaissions pas la langue, nous ne comprenions pas la culture, nous n’avions pas d’amis, pas de famille, pas de reconnaissance pour le travail que nous faisons, etc. En Suisse on peut ressentir les même choses sous une autre forme : les déceptions de la vie, la solitude, la pression vécue dans la vie professionnelle, etc.

Dans la parole de Dieu, paradoxalement, le désert représente un temps fort d’une relation privilégiée avec notre Seigneur. Même si le désert est un lieu sans vie, le peuple l’a traversé sans périr parce qu’il se laissait guider par Dieu. Malgré ses manquements, le peuple a progressé. Il a développé sa relation et sa connaissance de Dieu, il a reçu les bases de la loi hébraïque, la structure pour rendre un culte à Dieu y a été énoncée, etc. Nous avons d’autres exemples de passage par le désert, Elie par exemple. Marqué par le désespoir et l’envie d’en finir ce temps d’épreuve dans le désert fut aussi un temps de formation et de purification. Jésus fut lui aussi emmené dans le désert. Ce temps fut une bénédiction pour la suite de son ministère. Lorsque Dieu nous mène dans le désert par les aléas de la vie, c’est pour se révéler à nous et pour nous former selon son plan. C’est ce que nous avons vécu avec notre départ au Laos. Les Israélites arrivent à Mara mais l’eau n’est pas buvable. Au lieu de se tourner vers Dieu ils murmurent contre Moïse et Aaron. Lorsque les difficultés arrivent, n’est-il pas fréquent d’accuser nos semblables d’en être responsables, ceci, dans notre travail, l’église, le couple, etc. Pour nous, c’était les expatriés, les autochtones, etc. plutôt que de nous incliner dans la prière pour remettre nos difficultés entre les mains du Seigneur. Puis, le peuple vient vers Moïse et demande : « Que boirons-nous ? ». Le Seigneur vient de libérer son peuple au travers de grands prodiges et le peuple ne peut pas penser qu’il peut leur donner à boire. Comme nous oublions vite les bénédictions de Dieu, il est bon de les noter et y revenir dans les temps difficiles. Nous aimons nous rappeler la manière miraculeuse dont Dieu a permis que nous ayons un contact avec l’église persécutée ; la manière dont Dieu a pourvu pour la garde de nos enfants ; etc. Ceci nous aide à affronter les difficultés qui nous attendent.

Finalement et c’est cela que nous avons appris de plus cher durant notre séjour au Laos. La rédemption vient d’en haut et le Seigneur notre Dieu pourvoit dans toutes les situations auxquelles nous sommes confrontés. Je voudrais vous encourager quel que soit l’endroit où vous vous trouvez, en Egypte, dans le désert, ou dans la terre promise à vous tourner vers Dieu et non à accuser  vos semblables, pour Lui apporter vos supplications et votre reconnaissance pour toutes les bénédictions qu’Il a en réserve pour vous et vous serez alors témoins de l’action merveilleuse de notre Seigneur.

Questions

  • Quelle a été mon attitude lorsque j’ai traversé un désert ?
  • Qu’ai-je retiré de positif des différents déserts que j’ai traversés ?
  • Quelle est ma façon de mettre en mémoire les bénédictions divines ? Quel usage est-ce que j’en fais ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.