(5) Les marques d’une foi authentique

(5) Les marques d’une foi authentique

Le plaisir-roi

(Jc 4.1-12 et 5 : 7-11) ; (Ps 16.10)

Jacques 4.1 Les conflits, les rivalités viennent de notre vie intérieure insatisfaite. Le désir‐roi, c’est ce qui nous domine, ce qui nous rend esclave. Il doit être réorienté par l’Esprit de Jésus afin de devenir « disciple du Christ » Jc 4.5.

Les conflits dans l’église viennent :

1) des passions égoïstes (v.1‐10) :

elles sont les manifestations ou les conséquences de calculs très humains. Elles se manifestent surtout lors d’épreuves. Les désirs insatisfaits produisent la convoitise v.3. On demande mal dans le but de se satisfaire plutôt que de faire avancer le royaume de Dieu v.2. La cause, c’est la duplicité ou cœur partagé v.8. Le remède, c’est l’intégrité. Pour la trouver, il faut s’exercer à la prière selon (Mt 6.6). Les v.6‐10 donnent un remède au désir‐roi : la soumission à Dieu, la résistance au diable (identifier le mal, s’en désolidariser, etc.), s’approcher de Dieu, nettoyer ses mains (nos actes), reconnaître sa misère (lucidité, repentance) et s’humilier (prendre sa place d’humain).

2) de l’esprit de jugement (v.11‐12) :

c’est se distancer, se désolidariser, pour signifier qu’on a raison, qu’on n’est pas prêt à aimer. C’est critiquer, dire du mal, ce qui fige ce que Dieu voudrait guérir. C’est vivre la ségrégation, ne plus être sensible à la détresse d’autrui. Or, seul Dieu est juge ; notre place est de mettre en pratique la Parole de Dieu.

3) de la confiance déplacée (5.7‐11)

C’est placer sa confiance dans l’accumulation des choses, des honneurs, plutôt que dans la rétribution du Seigneur. Pour se confier en Dieu seul, il faut un cœur ferme (inverse du cœur double) pour le Seigneur, de la patience et de l’endurance. Les prophètes bibliques et Job nous sont donnés en exemple. Job a généreusement été rétribué après avoir persévéré dans la foi. Pour vivre selon ces modèles, nous sommes appelés à entretenir amoureusement le centre du divin en nous, en pratiquant Sa présence.

Questions

  • Quelles passions égoïstes ai‐je identifiées en moi et quelle est mon attitude à leur égard ?
  • De quelle façon réussissez‐vous à vivre Jc 4.6‐10 ?
  • De quelle façon je m’y prends pour ne pas juger les autres ?
  • Dans quels domaines ai‐je de la difficulté à mettre ma confiance en Dieu ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.