Ne dites rien à personne !

Ne dites rien à personne !

A. Qui a dit cela ?

– Jésus ! Quand ? Après avoir guéri des malades, et à d’autres occasions.

Après avoir guéri un lépreux (Mc 1.40-44), Jésus, s’emporta contre lui et lui dit : « garde-toi de rien dire à personne ! » Même injonction aux témoins de la résurrection d’une fillette (Mc 5.43) et de la guérison d’un sourd-muet (Mc 7.36). Il a également imposé le silence aux esprits impurs, qui disaient la vérité sur lui (Mc 1.26, etc.). Jésus ne voulait pas de publicité faite par les forces des ténèbres, il refusait toute connivence avec elles. Plus étonnant : il a aussi interdit à ses disciples de proclamer qui il était.

Jésus demandait à ses disciples : Et pour vous, qui suis-je ? Pierre dit : « Toi, tu es le Christ. » Mais Jésus les rabroua, pour qu’ils ne disent rien à personne à son sujet (Mc 8. 29).

B. Pourquoi une telle interdiction ?

Peu à peu nous pouvons en entrevoir les raisons.

  1. Après la guérison du lépreux (Mc 1.45), qui a désobéi en proclamant partout le miracle, Jésus est gêné dans l’accomplissement de son ministère : ne pas passer pour un simple guérisseur, mais avant tout proclamer la Bonne Nouvelle du Royaume et appeler au changement radical.
  2. Après la Transfiguration, Jésus recommanda à ses disciples de ne rien raconter à personne, « jusqu’à ce que le Fils de l’homme se soit relevé d’entre les morts ».
  3. Quand Jésus a été oint par Marie, il a dit : « Elle a d’avance embaumé mon corps pour l’ensevelissement. Amen, je vous le dis, partout où la bonne nouvelle sera proclamée, dans le monde entier, on racontera aussi, en mémoire de cette femme, ce qu’elle a fait. »  (Mc 14.3-9) Cette femme était la seule à comprendre que le Christ devait mourir et qu’il était béni dans cette mort.

C. Proclamation de son identité

Jésus a proclamé en toute clarté son identité de Fils de Dieu (qu’il avait cachée si longtemps) au moment où cela allait entraîner sa passion et sa crucifixion ! (Mc 14.55-62)

D. Voici les raisons de la consigne du silence

  1. L’enthousiasme des foules aurait pu détourner Jésus de sa vocation (l’appel à souffrir et à mourir). Il y a vu une tentation de Satan.
  2. On comprenait mal ce que devait être le Messie. On imaginait qu’avec des armes puissantes, il allait écraser les ennemis et libérer le peuple des Romains. On risquait de voir en lui seulement un guérisseur, qui donnerait la santé à tout le monde et permettrait ainsi à chacun de continuer sa petite vie, avec ses intérêts mesquins et égoïstes. Mais le vrai Messie libère du péché, en pardonnant, et il guérit des mauvais désirs pour nous donner la Vie. Par son sacrifice.

E. Et pour nous ?

Pour nous, qui sommes appelés à proclamer la bonne nouvelle, non à nous taire (Mc 16.15), qu’est-ce que cela signifie ? – Jésus-Christ est vivant, il est ressuscité, il donne la vie nouvelle à tous ceux qui croient ! Mais il ne faut pas oublier que c’est par la crucifixion que tout cela s’est réalisé.

  1. Il est indispensable que nos péchés soient pardonnés, et c’est à la Croix qu’ils sont effacés.
  2. Si nous connaissons des temps de détresse, il est capital de savoir que Jésus est descendu tout au fond de la misère humaine. Il est là, tout proche.
  3. Si nous voulons recevoir la vie nouvelle, il nous faut faire mourir en nous ce qui est poison, semence de mort ; il nous faut renoncer, détrôner ce moi qui veut occuper le centre. Cela n’est possible que par notre union à la mort du Christ.
  4. La victoire décisive sur notre Adversaire, le diable, Jésus l’a remportée par sa crucifixion.

… Il a écrasé par sa mort celui qui détenait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable Hé 2.14

Nous pouvons nous saisir de cette victoire pour repousser le Tentateur.

J’ai jugé bon, parmi vous, de ne rien savoir d’autre que Jésus-Christ, Jésus-Christ crucifié 1Co 2.2

Le crucifié est aussi celui qui est ressuscité !

Questions

  • Comment est-ce que je vis mon union à la mort et à la résurrection du Christ ?
  • Comment annoncer la promesse de la vie nouvelle en montrant qu’il faut passer par la Croix ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.