A la découverte de Méphibosheth

A la découverte de Méphibosheth

Culte 4 D

Méphibosheth est un adolescent qui galère dans la vie. Son grand-père, le roi Saül, s’est suicidé, son père est mort, toute sa famille a été décimée par la guerre. Petit, il a été victime d’un grave accident. Sa nourrice l’a laissé tomber, depuis il est infirme. Etre handicapé était une honte à cette époque. Il devait avoir honte de l’histoire de sa famille, de son corps ; son nom même le dit : Méphibosheth veut dire « dissipant la honte ». De plus, il vivait comme un réfugié, loin de la capitale. A notre époque, nous mettrions cet ado dans une institution adaptée à son handicap. A son époque, il n’y avait rien pour prendre soin de lui. Dieu va intervenir en sa faveur au travers du roi David.
(2S 9.1-13). Ce livre nous parle essentiellement de Samuel, Saül et David. Il est critique vis-à-vis de la royauté. Plutôt que d’éliminer les opposants, comme cela se faisait à l’époque, David va prendre soin de ce jeune homme. Cela fait écho à l’enseignement de Jésus qui nous demande d’aimer et de prier pour nos ennemis. Ce qui amène David à avoir ce comportement, c’est sa « fidélité » envers Jonathan. Ce mot « fidélité » qui est répété trois fois est difficile à traduire. La TOB le traduit par « je veux te traiter avec faveur ». Ce mot, « hésèd » en Hébreux, est la force qui lie deux individus. C’est la force du lien, de l’alliance. C’est l’élément permanent qui ne dépend pas des circonstances. Il inclut l’assistance à l’autre ainsi que l’affection. Il n’est pas légal. Méphibosheth est au bénéfice de la « hésèd » qui donne un avenir et transforme. David se lance dans trois actions.

1) La recherche. David est actif, il se met à rechercher ce fils de Jonathan, à l’image du bon berger qui cherche la brebis égarée. Devant David, le jeune homme a peur. Il pense qu’il sera tué, car il est le survivant de la dynastie de Saül. David le rassure et lui dit qu’il va faire alliance avec lui. Dieu, en Jésus, nous recherche avant que nous ayons fait un pas. Souvent nous pensons qu’il faut faire des efforts pour rencontrer Dieu. En fait, c’est Lui qui vient vers nous et nous n’avons qu’à nous laisser trouver dans un esprit d’ouverture.

2) Restitution. David lui restitue toutes les terres de ses ancêtres. Restituer est plus que rendre les terres. C’est lui rendre ce qu’il avait de droit et le rétablir dans sa dignité.

3) Restauration. Méphibosheth est invité à la table du roi. Il retrouve sa dignité royale, David comme père, les enfants de David comme frères et sœurs. Lui le chien crevé se trouve restauré. La « hésèd » change le vêtement de honte en vêtement de dignité.
De même, la royauté de Jésus est faite de service et de don, du souci de l’autre et de justice, de restitution et de restauration de notre dignité. Le pauvre a une valeur infinie aux yeux de Jésus, car il peut dépendre du Roi. C’est dans les plus pauvres que Jésus se trouve. En contact avec cette population on peut vivre de belles choses.

Témoignage de M.C. Travailleuse sociale dans un atelier de réhabilitation, je me suis occupée d’un autiste de 20 ans. Il pouvait être violent, le plus souvent avec lui-même. Après le décès de ma petite amie de 4 ans, j’étais tellement touchée dans mes émotions que je l’ai partagée avec les résidents. Le jeune autiste a eu une telle attitude avec moi qu’il a été la personne qui m’a le mieux réconfortée. Moi, je suis ordinaire, eux ils sont extraordinaires.

Questions :

  • Ai-je déjà bénéficié de la « hésèd » ?
  • Ai-je déjà fait bénéficier quelqu’un de la « hésèd » ? quel en a été le résultat ?
  • Quelle est ma relation avec le handicap et avec les personnes handicapées ?
  • Quelles expériences ai-je eu avec des handicapés ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.