Le destructeur détruit (Nahum 2.12 – 3.7)

Le destructeur détruit (Nahum 2.12 – 3.7)

RÉSUMÉ  Atelier biblique

1er octobre 2020

Introduction

Nahoum annonce la destruction de Ninive, et décrit les atrocités qu’elle a perpétrées. Il fait ce qu’on pourrait appeler un acte d’accusation. Il décrit l’assaut des Babyloniens.

Commentaires

2.12-13  : Avec ces versets au passé, Nahoum décrit les atrocités commises par Ninive et annonce en même temps leur fin.  –  Le lion  : emblème de Ninive et métaphore pour dénoncer ses rois orgueilleux.

2.14a  : «  Je m’en prends à toi, déclare l’Eternel, le maître de l’univers.  »

C’est une décision divine. Et Dieu règne sur tout l’univers, pas seulement sur son peuple.

2.14b  : «  Je réduirai tes chars en cendres, l’épée dévorera tes lionceaux, j’arracherai ta proie du pays et l’on n’entendra plus la voix de tes messagers.  » – Les sanctions contre Ninive sont claires et ne permettront pas à la ville de se relever pour reprendre ses activités violentes.

3.2-3a  : évoque l’assaut des Babyloniens. «  Les cavaliers chargent, l’épée étincelle, la lance brille.  »

Cela laisse entendre une défaite rapide.

3.3b  : «  Une multitude de blessés, une foule de cadavres, des morts innombrables : on trébuche sur les morts.  » – La mention de trois termes  : blessés, cadavres, morts, laisse entendre qu’aucun coupable n’échappera au jugement.

3.4  : «  C’est à cause des nombreuses prostitutions de la prostituée pleine de grâce, maîtresse magicienne, qui vendait des nations par ses prostitutions et des peuples par sa magie.  »

L’emploi du terme magie indique une perversion spirituelle. Elle avait aussi un impact négatif sur d’autres nations. – «  pleine de grâce  »  : on parle ici de la beauté et de la splendeur de Ninive.

3.5  :  L’humiliation publique était vue comme le «  salaire pénal  » de la prostitution.

Dieu arrache les masques pour dévoiler au grand jour l’état moral de la ville.

3.7  : Personne ne regrette la triste fin d’hommes qui avaient imposé leurs lois par la terreur et la ruse.

Questions

  1. Pourquoi Dieu a-t-il décidé de détruire Ninive  ?
  2. Les destructions et guerres sont-elles voulues par Dieu  ?
  3. Pourquoi les puissants d’aujourd’hui qui agissent comme les Ninivites ne sont pas détruits  ?

Dialogue et conclusion

  1. 150 ans après sa repentance suite à la prophétie de Jonas, Ninive est retombée et s’est endurcie. La coupe est comble. Dieu veut empêcher le massacre d’autres peuples, notamment Juda.
  2. Il faut distinguer, en Dieu, entre sa volonté de désir (qui peut être contrecarrée par les hommes), désir de vie, et sa volonté de décret, irrésistible  ; elle intervient notamment pour confirmer les conséquences naturelles du mal fait par les hommes. Dieu a voué à la destruction les Amoréens au moment où leur iniquité était «  à son comble  » (Gn 15,16).
  3. C’est parfois arrivé  : destruction du 3è Reich. Mais actuellement, aucun gouvernement ne semble aussi atroce que les Assyriens l’étaient. Et Dieu est patient, il attend que les hommes se repentent.

Dieu peut utiliser un autre peuple que le sien pour rendre justice.

Dieu n’agit pas avec violence sans raison, c’est pour la justice. Il juge tous les peuples, mais pas tous selon les mêmes critères (voir Jn 5,22).

Nahoum parle de l’action de Dieu et de son jugement sur les nations, chacune considérée globalement, et cela dans l’histoire de notre monde.

Mais nous savons par l’Evangile que Dieu agit aussi sur les personnes et que finalement il jugera chacun individuellement ; il s’agit alors de la destinée spirituelle, qui ouvre sur des réalités invisibles, au-delà de notre monde. – Dieu annonce maintenant à tous les hommes… qu’ils doivent se repentir, parce qu’il a fixé un jour où il va juger le monde… par un homme qu’il a désigné… (Ac 17,30-31)

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.