La vérité comme ceinture (Eph 6.14)

La vérité comme ceinture (Eph 6.14)

La ceinture

Fait partie de l’habit du Messie (Es 11.5). Pour les Romains antiques, elle servait à rassembler leurs grandes robes pour pouvoir marcher librement. Pour les soldats elle renforçait les reins, donc leur force, leur assise, leur stabilité. St-Chrysostome, père de l’église, a écrit :

L’apôtre commence par ceindre ce combattant, qui par nature, laisse traîner sur la terre et flotter à tous les vents ses désirs et ses pensées ; la ceinture remet tout en ordre, afin qu’il puisse courir librement.

La vérité

C’est la question des humains à travers les siècles et à laquelle les religions, philosophies et autres ont cherché à donner une réponse. Aujourd’hui, chacun a sa vérité et la tolérance est devenue la vérité. Les chrétiens sont traités d’intolérants car, tout en aimant les gens, disent que le salut est exclusivement en Jésus-Christ. La vérité vue par un scientifique matérialiste et athée (tiré de « La reine, le moine et le glouton » de Shafique Keshavjee).

La vérité : C’est le rejet d’une pensée superstitieuse et magique au profit d’une logique rationnelle et scientifique. C’est reconnaître que la matière engendre l’esprit et non l’esprit la matière. C’est l’exploration minutieuse, patiente, détaillée, systématique du réel et non l’évasion dans un monde d’idées et d’idéaux, etc. »Shafique Keshavjee, La reine, le moine et le glouton

Dans l’ancien testament la vérité a le sens de : Solidité éprouvée, stabilité, constance, sincérité, loyauté, honnêteté, etc. La vérité s’oppose au mensonge et à un manque de consistance. Même définition pour le nouveau testament avec en plus : ce qui est conforme à la réalité, ne rien dissimuler. La vérité est faite de qualités personnelles et relationnelles et n’est pas une doctrine, un dogme, une théorie, etc. Elle est incarnée par une personne : Jésus-Christ (Jn 14.6).

Pour être la vérité, Jésus, suite à son baptême, où il a été déclaré Fils de Dieu (Mt 3.17), a maintenu une pleine conscience de son identité en affirmant, par exemple, sa fonction de Fils de Dieu (je suis la porte, je suis la vie, etc.). Il a maintenu une relation parfaite avec la source de Vie, Dieu. Son lien avec la source lui permet de mettre l’eau de la vie à la disposition de la Samaritaine (Jn 4.13-14) et de nous. Il était libre de vivre son identité. Sa liberté lui permettait de dire la vérité aux religieux, de manifester l’amour de Dieu aux impurs, de pardonner aux pécheurs, d’enseigner ce qu’Il vivait, etc.

Résumé des 3 axes

Jésus est la vérité car il est pleinement relié à la véritable source de Vie. Il est en lien  parfait avec son identité. Il vit concrètement selon son identité. C’est pourquoi Il est « rayonnement de la gloire de Dieu et l’expression de sa personne,… » (He 1.3).

Ces 3 axes et nous :

Notre relation à Dieu
Par son œuvre, Jésus nous ouvre l’accès à Dieu ; par le Saint-Esprit, Dieu demeure en nous. Nous sommes en lien avec la source de Vie  mais de façon imparfaite.
Notre identité
Nous avons reçu une nouvelle identité (Rm 8.16), mais nous ne  sommes pas en lien étroit avec notre nouvelle identité.
Notre relation aux autres
Notre relation aux autres a changé mais ne reflète pas toujours notre identité d’enfant de Dieu. L’écart entre le vécu de Jésus et nous est normal car : Jésus est sorti de Dieu pour venir sur la terre, nous, nous sortons de la terre pour aller vers Dieu. Jésus est fils naturel de Dieu, nous, nous sommes enfants adoptés. Pour diminuer cet écart et être plus dans la vérité il nous faut grandir dans la connaissance de Jésus qui est la vérité. Plus nous connaîtrons Jésus, plus nous connaîtrons la vérité.

2 pistes pour progresser

Développer notre lien avec  Dieu
Faire un travail sur tout ce qui altère notre relation avec Dieu et les autres : nos peurs, notre culpabilité, notre jugement sur nous et les autres. Faire un travail sur notre identité et la conscience de notre identité, pour cela : lire dans la bible ce qui touche notre identité et le méditer afin de l’intégrer.
Marcher concrètement dans la vérité
 S’efforcer d’être dans la réalité et la transparence et développer par la pratique une solidité éprouvée, la stabilité, la constance, la sincérité, etc. (avec Dieu et avec les humains).

Questions

  • Que veut dire concrètement pour moi, mettre la ceinture de la vérité ?
  • Jésus est la vérité. Quel impact cela a-t-il ou devrait-il avoir sur ma vie ?
  • En quoi  le fait de progresser dans la vérité me concerne-t-il ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.