Initiatives : entrer en collaboration avec Dieu

Initiatives : entrer en collaboration avec Dieu

Ruth 3

1. Prier, discerner, agir

Après avoir passé de l’amertume à l’espoir dans les deux premiers chapitres de Ruth, nous voyons Naomi regagner un esprit d’initiatives dans ce troisième chapitre. Naomi a retrouvé un esprit de louanges, reconnaissant Dieu pour qui Il est : un Dieu qui est présent et qui agit avec bonté envers elle. En même temps qu’elle redécouvrait qui Dieu était, elle a re-découvert qui elle était elle-même : une femme créée pour prendre des initiatives qui entrent en collaboration avec son Créateur pour le bien de Ruth. Dans cette collaboration avec Dieu, nous pouvons discerner trois étapes dont nous pouvons nous inspirer pour nous-mêmes :

  • Premièrement, Naomi prie dans le chapitre 1 pour que ses deux belles-filles trouvent du repos dans la maison d’un mari.
  • Deuxièmement, Naomi discerne l’action de Dieu dans sa vie et celle de sa belle-fille. Elle se rend compte que c’est Dieu qui les a conduits vers Boaz. Elle voit Dieu comme présent et agissant de manière précise dans sa vie.
  • Troisièmement, elle se rend compte qu’elle a une part active à jouer dans l’action de Dieu dans la vie de sa belle-fille.

Questions

  • Quelle(s) initiative(s) Dieu vous a-t-il mis à cœur récemment pour collaborer avec lui à l’avancement de son royaume sur cette terre ?
  • Quelle est, parmi ces trois étapes, la plus difficile à mettre en œuvre pour vous ?

2. Des collaborateurs imparfaits

Dans ce troisième chapitre de Ruth, on voit que Naomi a réfléchi de manière très approfondie à la meilleure stratégie  possible pour permettre à Ruth de demander sa main à Boaz. Elle a non seulement réfléchi à ce que cette demande se fasse au moment le plus favorable, mais elle table aussi sur le pôle de la séduction : prendre Boaz par surprise alors qu’il se réveille avec une belle jeune-femme endormie à ses pieds. Si Naomi a fait confiance que la main de Dieu les avait conduits jusqu’à Boaz, elle ne fait peut-être pas suffisamment confiance à Dieu pour renoncer à tout un stratagème concernant la
demande en mariage. Et pourtant Dieu ne s’en offusque pas. En effet, sa grâce ne se mérite pas par des initiatives parfaites parce que menées par des hommes et des femmes dont la confiance est parfaite et entière en Dieu. La grâce de Dieu non seulement nous sauve, mais elle nous cherche où nous en sommes sur ce chemin où nous apprenons à lui faire confiance. Ce faisant, Dieu nous fait avancer dans une confiance toujours plus grande en lui.

Question

  •  A quel point la confiance caractérise-t-elle votre collaboration avec Dieu ?

 

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.