Un homme providentiel

Un homme providentiel

Ruth 2

1. Boaz est un homme providentiel parce que Dieu conduit Ruth dans son champ

Après avoir laissé Naomi dans un profond état de désespoir et d’amertume, nous nous tournons maintenant vers Boaz. En hébreux, le texte nous dit que la chance de Ruth la conduisit par chance dans le champ de Boaz. En attribuant de manière excessive le fait que Ruth se retrouve dans le champ de Boaz à la chance, c’est comme si le narrateur nous forçait à nous arrêter et à nous poser la question suivante : « Êtes-vous sûrs que c’est uniquement la chance qui a conduit Ruth jusque dans le champ de Boaz ou se pourrait-il que Dieu l’ai fait ? » Pour nous Occidentaux, cela vient défier une conception du monde rationnelle dont Dieu a été évacué.

Question : Quelle est la vision du monde qui guide votre vie quotidienne ?

2. Boaz est un homme providentiel car il incarne le Hesed de Dieu

En laissant Ruth glaner dans son champ, Boaz est un homme providentiel car il cherche à accomplir la loi mosaïque envers elle. Or la loi mosaïque n’est pas uniquement une loi du bien vivre ensemble. C’est une loi basée sur qui est Dieu ! Or sa loi nous appelle à devenir rien de moins que qui il est Lui pour les gens qui nous entourent. Dans le livre de Ruth, Dieu est le Dieu du Hesed, d’un amour fidèle, généreux, surabondant, et immérité. Nous sommes appelés à incarner cet amour, à le faire chair dans nos vies. Cela est possible, parce que nous avons été créés à l’image de ce Dieu d’amour et parce que le sang de Christ a restauré en nous cette capacité d’aimer comme Dieu nous aime. Trois choses :

  1. Incarner cet amour, voilà la mission de l’église !
  2. Nous montrons que cet amour est incarné dans nos vies dans notre capacité d’aimer les « étrangers » ceux qui ne font pas partie de nos différents groupes d’appartenance.
  3. Cet amour peut s’incarner dans des faits et gestes tout simples.

Question : À quel point cet amour de Dieu s’incarne-t-il dans nos vies ?

3. Incarner le Hesed de Dieu produit du fruit

L’amour de Dieu incarné dans la vie de Boaz se révèle fertile, produisant du fruit dans la vie de Ruth premièrement, mais aussi de Naomi. Le Hesed de Boaz révèle à Naomi, non seulement que Dieu est là, mais que sa présence auprès d’elle est pleine de compassion et de générosité. Elle passe de l’amertume à la louange !

Prière

Père, révèle-nous comment tu veux que nous portions du fruit pour ton royaume. Conduis à nous les « étrangers » que tu veux que nous aimions avec ton amour pour que nous puissions entrer dans la mission que tu nous confies.

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.