(4) Sois fort – Faiblesse d’un super héros

(4) Sois fort – Faiblesse d’un super héros

Culte 4D

Dans le jardin de Gethsémané Mt 26, Jésus vit un temps particulièrement difficile. Il est saisi d’angoisse et de tristesse v. 37. Il est seul, se sent abandonné de ses amis qui dorment et de son Père. Il pourrait utiliser ses pouvoirs pour  se sortir d’affaire. Par trois fois, Il demande  à son Père d’éloigner cette mort qui l’attend puis, par amour, Il l’accepte. La victoire sur la mort et sur tout ce qui produit la mort n’est pas facile même pour  Jésus  ni pour nous, même avec Jésus. Un jour, la victoire  sera définitive puisqu’Il est ressuscité. Jésus a eu les mêmes règles que nous face aux difficultés de la vie, c’est pourquoi il peut nous comprendre (prendre avec soi) et compatir (souffrir avec) Hé 4.15. Jésus a montré sa faiblesse aux autres. Sous la pression de la vie, nous pouvons nous fortifier en Christ mais aussi accepter d’être faibles. Etre fort selon Dieu, c’est choisir d’aimer, de se donner, de servir, etc. Face aux forces humaines, comme la sagesse, l’intelligence, Paul oppose le Christ qui se donne et souffre à  la croix. Paul qui avait un problème de santé en demande la guérison et reçoit comme réponse :  « … ma puissance s’accomplit dans la faiblesse » 2Co 12.8-10. Comment comprendre ce que cela veut dire pratiquement ?  Voici comment quelques auditeurs de ce message ont répondu : quand je suis faible, je m’appuie davantage sur Dieu ; si je diminue, la parole de Dieu peut mieux se manifester ; c’est a posteriori que j’ai constaté que c’était comme ça ;  malade et souvent alitée durant une année, j’ai constaté que Dieu me donnait des forces, que je pouvais mieux être témoin de Jésus, car je ne représentais pas une menace pour les autres. Témoignage de M.C. Pas sportive, j’avais beaucoup de difficulté à faire les marches durant les activités scoutes. Devenue cheffe, j’ai fait de cette expérience une force. Je me tenais à l’arrière du groupe avec ceux qui avaient le même problème que moi et les encourageais en leur racontant des histoires.

Conclusion :

Jésus a renoncé à Son pouvoir et a choisi de se donner.

1)  Il nous donne le droit à la faiblesse.

2) Il nous assure la victoire de la vie sur la mort, un peu aujourd’hui, complètement dans la vie éternelle,  avec Lui.

3)  II manifeste sa force en nous quand nous sommes faibles.

4)  Il nous invite à le suivre, à  choisir d’aimer et de donner.

Questions

  • Lorsque la bible parle de faiblesse, de quoi parle-t-elle ?
  • Dans ma vie, comment la puissance de Dieu s’est-elle manifestée au travers de ma faiblesse ?
  • Qu’est-ce qui pourrait m’empêcher de montrer ou de parler de mes faiblesses ?
  • En quoi mes faiblesses  peuvent-elles être une force ou me détruire (parfois par les autres) ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.