L’appartenance au peuple de Dieu

L’appartenance au peuple de Dieu

Résumé de l’atelier biblique du 26 avril 2018

Animateur : Jean Villard

Texte : Galates 3.26-29 ; Galates 4.21-31

Introduction

  • « Vous êtes tous fils de Dieu ! »
    (N.B : fils pour enfants  : statut d’héritier et union au Fils 1er-né ; les femmes aussi !)
    Mais de faux docteurs disent : pour être fils de Dieu, il faut appartenir au peuple de Dieu, descendance d’Abraham, et pour cela, il faut se plier à la Loi (circoncision, rites de pureté, etc.). Or en vérité ceux qui ont la foi sont fils d’Abraham (3,6).
  • Entre les 2 fragments, Paul s’étonne que les Galates aient changé, en prêtant l’oreille aux légalistes (judaïsants).
  • (Ga 4.21) : « Loi » a deux sens : a) système de la Loi b) texte de l’A.T.
  • (Ga 4.22) et ss : Paul résume l’histoire d’Abraham, Sara et Agar : voir (Gn 15-21).

Commentaire

– (Ga 3.26-29)  :  Ne pas parler de 3 religions abrahamiques. Il y a un seul peuple de Dieu, formé par la foi en Jésus-Christ. Abraham a donné le modèle de la foi. Ce n’est pas une question d’hérédité biologique ni de rattachement à une tradition. Jésus a parlé dans le même sens
(Jn 8. 33 ; 39-40) : les juifs qui s’opposent à Jésus ne sont pas vraiment enfants d’Abraham, car ils n’agissent pas comme lui. Pour Jésus, avoir X pour père, c’est agir comme X.

  • (Ga 3.28) Les différences subsistent, mais elles n’ont aucune importance pour déterminer l’appartenance au Peuple. Et elles ne provoquent ni séparation ni hiérarchie de valeurs.
    « Vous êtes tous un… » (Ga3.28) : en trois sens : un dans l’amour ; un dans le corps unique de l’Eglise, formant un seul tout dans la diversité de ses membres ; tous ne sont que l’unique Jésus-Christ, par leur participation à sa vie.
  • (Ga 4.21-31) Allégorie, interprétation typologique : le récit rapporte des événements réels, mais le sens de ce récit déborde de sa lettre. « Ces femmes représentent deux alliances. » (24)
  • (Ga 4.23) : « né selon la chair » = par une volonté humaine. Isaac est né d’une union sexuelle, comme Ismaël. Mais il est né en vertu d’une promesse faite par Dieu.
  • (Ga 4.24 b-25) La Loi a suscité un peuple d’esclaves. – Rapport entre Agar et le Sinaï : le Sinaï est en Arabie, et Ismaël s’installera dans le désert de Parân, entre Sinaï et Néguev.
  • Ga 4.25-27) La « Jérusalem de maintenant (=actuelle) » n’est pas la véritable Cité de Dieu. A l’époque, il y avait encore le Temple, les sacrifices, les rites, etc. Elle était pourtant dans l’esclavage. – Donc aujourd’hui, rien ne servirait de rebâtir le Temple !
    La Jérusalem véritable est « d’en haut », car elle est née de la volonté et de l’action de Dieu  – Cf. (Ap 21.2) et 10 : elle « descend du ciel, d’auprès de Dieu », ; ses habitants sont les croyants, « assis avec Jésus-Christ dans les lieux célestes » (Ep 2.6).
    Déjà dans l’A.T., des prophètes ont eu cette révélation : p.ex. (Ez 40-47) ; (Es 65.18) et ss.
  • L’Eglise est « mère » : elle enfante dans le Christ : voir (Ga 3.19)
  • (Ga 4.30) signifie : le système de la Loi est incompatible avec la Grâce.

Questions

  1. Que signifie pour moi, pratiquement, le fait que j’appartiens au Peuple de Dieu ?
  2. Quelle doit être notre attitude à l’égard des Juifs et de l’Etat d’Israël ?

 Dialogue et conclusion

  1. Immense bienfait d’une identité nouvelle, que je choisis ; fraternité avec des croyants d’autres cultures ; participation à une fécondité nouvelle, guérissant ma stérilité et celle de la communauté.
  2. Il faut distinguer entre peuple juif (objet de l’élection) et Etat d’Israël. Nous sommes appelés à l’intercession, à la bienveillance, au témoignage pour que les Juifs acceptent leur Messie. Non à un engagement politique ou militaire. Reconnaissons que des peuples « chrétiens » ont trahi le message de Jésus en persécutant les Juifs.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *